Aurélie Adriansen en pleine action de tir sportif de vitesse

Aurélie Adriansen, Top Gun !

En ce moment même se tiennent les Championnats de France de tir de vitesse à Cavaillon. Aurélie Adriansen y participe. Elle est une passionnée depuis de nombreuses années et s’entraîne dur pour cela. Impressionnant, n’est-ce pas ? C’est quelqu’un Aurélie, suivez-moi, je vous la présente.

Réunir les opposés

Aurélie est une femme de contrastes. Un corps de jeune femme et pourtant quatre enfants. Un métier de soigneur et une passion… mortelle. Une sportive très active et un contrôle à toutes épreuves. Des articles de presse en veux-tu en voilà et une grande discrétion. Bon, aujourd’hui on va s’arrêter sur sa passion. Le tir sportif de vitesse.

La passion d’Aurélie : le tir sportif de vitesse

Aurélie Adriansen en compétition de tir sportif de vitesse
Aurélie Adriansen, Compétition de tir de vitesse.11 mai 2016.

Elle a commencé il y a quelques années par se spécialiser dans la balistique. Elle est anatomopathologiste et médecin légiste. Un diplôme en balistique lésionnelle en poche lui permet d’étudier les lésions dues aux armes. Le virus du tir, qui dormait depuis l’enfance, resurgit. L’entraînement au tir sportif commence.

Aurélie s’entraîne au tir à Quimper sous la houlette de Gérard Grauffel qui est le père d’un illustre tireur : Eric Grauffel, plusieurs fois champion du monde. Elle pratique le tir sportif de vitesse et son arme de poing c’est le pistolet : son « gun » !

Précision, rapidité, résistance et bien plus encore

Il s’agit de tirer le plus justement possible sur des cibles qui peuvent être mobiles, tout en se déplaçant rapidement. Ça a l’air simple comme ça. Non, non, il faut allier la précision, la concentration, la rapidité, la résistance physique et l’endurance.
À cela se rajoute les règles et les protocoles des rassemblements, Opens et autres compétitions  qui sont très précis et souvent complexes.  Par exemple, Aurélie doit calculer le nombre de projectiles tirés pour savoir combien il lui en reste pour terminer son parcours. Elle doit également maîtriser son temps et concourir en toute sécurité.
Aurélie aime gagner, aime la compétition donc elle s’entraîne.

Le tir : une discipline exigeante qui demande de se renforcer

Elle multiplie les séances de tir, et parallèlement s’entraîne à Côté-Corps où vous la croisez  au moins trois fois par semaine quand son emploi du temps le lui permet.  Aurélie est là tôt le matin ou sur la pause du déjeuner pour renforcer ses épaules, son torse et ses membres inférieurs  – il lui faut pouvoir tenir son pistolet tout en se déplaçant.  Elle soulève de la fonte efficacement. Il n’est pas question de traîner, il faut être efficace, rentable et performant. Bon, quelquefois, en fin de séance elle boit un p’tit café avec nous. Elle n’est pas un robot !
Elle  pratique aussi la course à pieds et fait des longueurs et des longueurs en natation. L’endurance c’est essentiel.

Championnats de France

Aurélie participe à de nombreuses rencontres sportives, Opens et aux compétitions. Son prochain challenge est le Championnat de France qui se déroulera à Cavaillon du 15 au 22 juin 2016. On croise les doigts !!

Retrouvez nous prochainement sur Facebook pour les résultats !!

[EDIT du 20/06] : ça y est, les résultats sont tombés. Devinez quoi ? Aurélie est championne de France 2016 !

Image Credits: Stephan Föll, tous droits réservés, avec son aimable autorisation., Aurélie Adriansen