Jeune femme sur ballon d'entraînement

Comment devenir coach sportif ? Quelle formation choisir ?

Cette semaine, parlons formation : nous continuons notre exploration de ce qu’est réellement le coaching sportif. Nous vous avons présenté  précédemment les compétences que les coachs sportifs doivent impérativement posséder pour être de vrais pros. Nous allons maintenant faire un tour d’horizon sur « comment les acquérir ». (En tout cas commencer. Ensuite, rien ne remplace l’expérience.)

La formation professionnelle dans le domaine du sport a beaucoup évolué. Nous pouvons en parler d’autant plus facilement que nous accueillons des stagiaires  « futurs coachs sportifs  » depuis, depuis…le début. Cela fait 30 ans cette année. Donc, 30 ans multiplié par 1 à 3 stagiaires par an : ça en fait du monde…

D’abord ce qui ne changera jamais pour faire un bon coach sportif

Il y a d’abord la passion et l’intérêt du métier. Le bon coach sera celui qui aime et qui s’investit pour et avec les autres. En effet, il faut aimer les gens. Vraiment les aimer. Sans cela, quelle que soit la formation, vous pouvez être sûr que cela fera flop.

Les formations pour devenir coach sportif

Il existe plusieurs formations qualifiantes. Elles sont sanctionnées par un Diplôme reconnu par l’État. Elles permettent de travailler comme coach sportif dans les salles de remise en forme et/ou comme coach sportif privé.

Écoles et organismes pour la formation des coachs sportifs.

BPJEPS AF : Brevet Professionnel de la Jeunesse et de l’Éducation Populaire et du Sport, Activité de la Forme.

Ce brevet comporte deux mentions : cours collectifs et haltérophilie – musculation. Il est vivement conseillé de choisir les deux mentions.
La formation BPJEPS AF se fait au minimum en une année scolaire et en alternance avec une structure d’accueil. Les stagiaires alternent ainsi formation et stage, par exemple dans une salle de remise en forme.

Conditions d’accès.
Des tests de capacités physiques  sont effectués pour intégrer cette  formation. À l’issue de ces tests, les candidats peuvent être dirigés vers une année de pré-qualification (mise à niveau).
À noter : le baccalauréat n’est pas obligatoire pour intégrer ce type de formation.

DEUST des métiers de la forme : Diplôme d’Études Universitaires Scientifiques et Techniques.

Ce diplôme comporte l’enseignement des deux mentions principales : cours collectifs et haltérophilie – musculation. Les enseignements y sont plus étoffés et techniques que pour le BPJEPS AF.

Ce DEUST suffit pour avoir le droit (et la compétence) d’être coach. Il peut, en outre,  être complété d’une licence pro des métiers de la forme, plus orientée vers le management des structures. Cela peut être un « plus » en fonction du projet de carrière envisagé.

Conditions d’accès.
Le baccalauréat est obligatoire pour intégrer cette formation. Elle est également ouverte à la formation continue  (après une période d’arrêt des études), à la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) et aux diplômés d’un DUT (Diplôme Universitaire Technologique).

Les Licences STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) options AM et ES : Education Motricité ou Entraînement Sportif.

Ces deux licences (bac + 3) ouvrent également l’accès au métier de coach sportif. Ces formations sont plus généralistes que les deux précédentes. La licence Éducation Motricité est plutôt destinée à l’enseignement dans  l’Éducation Nationale (prof de sport en collège, en lycée).  La licence mention Entraînement Sportif, comme son nom l’indique, vous permet d’entraîner des sportifs en club (privé ou public).

Conditions d’accès.
Ces licences s’obtiennent en trois ans. Le baccalauréat est obligatoire et en général ce parcours est suivi en formation initiale (sans rupture des études).

(Marie quant à elle a été formée à l’INSEP, Institut national du sport, de l’expertise et de la performance.)

Les formations coachs sportifs : quelles écoles ?

La formation pour le  BPJEPS AF est assurée par des écoles privées, par des CREPS (Centres de Ressources, d’Expertise et de Performances Sportives) et des CFA (Centre de Formation pour Apprentis). Ces deux derniers dépendent de l’État. Ils sont publics.
En Bretagne il y a plusieurs structures.

Des écoles privées : IRSS, IBSA et ESCIENCIA

Un Campus de l’excellence sportive de Bretagne  qui regroupe un CFA, le CREPS de Dinard et l’Université Rennes2 UFR STAPS.

La formation pour le DEUST des métiers de la forme, pour la licence pro des métiers de la forme et pour les licences STAPS EM et ES sont des formations universitaires publiques. En Bretagne, vous pouvez vous renseigner à l’UBO (Université Bretagne Occidentale, Brest) et à l’Université Rennes2 UFR STAPS.

Le coût des formations pour devenir coach sportif

Les écoles privées sont payantes. Il faut compter entre 3 700 et 6 000 € pour un BPJEPS AF avec les deux mentions : cours collectif et haltérophilie – musculation.
Ces formations peuvent être financées partiellement ou en totalité en fonction de vos situations socio-professionnelles et de vos ressources.

Les écoles publiques universitaires sont gratuites hormis les frais d’inscription de 596 € si vous n’êtes pas boursier.

Les Centres de Formation pour Apprentis (CFA). La formation est financée par la taxe d’apprentissage (payée par les entreprises). Les élèves  apprentis sont rémunérés.  Il y a malheureusement très peu de places disponibles. Elles sont attribuées sur des critères socio-professionnels et de ressources.

Pour « presque » tout savoir des formations et des financements possibles  : c’est par là !

Image Credits: Pixabay CCO License, Ministère Sports tous droits réservés