Squat : cuisses de rêve, fessiers d’acier !

Le squat est un exercice physique fondamental.  Ce mouvement permet le renforcement musculaire de tout le train inférieur du corps. Son exécution nécessite un équilibre parfait  qui sollicite tous les muscles stabilisateurs du corps. Il est pratiqué en musculation et utilisé dans nombreuses de disciplines. Quand il est maîtrisé et exécuté avec amplitude : il est complet, utile et efficace. Vos coachs Côté-Corps sont là pour vous aider.

Ça sert à quoi le squat ?

Eh bien… à muscler les fessiers, les cuisses, les jambes ! Il permet de développer sa masse musculaire pour avoir plus de force , aller plus vite, pouvoir faire des efforts plus importants, être plus résistant… et par récurrence il permet de galber, de dessiner les membres inférieurs tout en éliminant les tissus graisseux disgracieux (qui seront utilisés comme énergie pour l’exécution du mouvement).

Le squat est un exercice qui modèle la silhouette, alors puisqu’une image vaut mieux que de longs discours, voyez par vous même… qui a dit que « ça n’est pas pour les femmes ? »


Le squat est utilisé en musculation évidemment, mais il fait parti intégrante de l’entraînement de nombreux sportifs : coureurs, sauteurs, cyclistes, nageurs, danseurs… la liste n’est pas exhaustive !

Comment fait on un squat ?

La position de départ est debout. L’écartement des jambes est généralement de la largeur des épaules. Les pieds orientés dans le même alignement que les genoux. Cela peut varier légèrement en fonction de l’individu, de ses objectifs et de ses particularités physiques (s’il n’est pas très souple des chevilles, une cale peut être rajoutée sous ses talons par exemple). Une barre lestée ou non peut être placée sur les épaules et tenue par les mains.
Certains placent la barre sur le haut et la face antérieure du tronc à la hauteur des clavicules.

Exécution d'un squat
Squat avec haltère

L’exécution du mouvement est précise.
Pendant la première phase du squat, l’individu effectue simultanément : une flexion des hanches en basculant son bassin vers l’avant (antéversion) donc les fesses vers l’arrière, une flexion des genoux (qu’il amène vers l’avant) et une flexion des chevilles. Le corps ainsi « plié» descend vers le sol.  Le buste s’incline naturellement vers l’avant (mais pas trop) tout en restant rectiligne. Dans cette première phase, on inspire.
Dans la deuxième phase : il s’agit de remonter debout! Il faut effectuer trois extensions simultanées des hanches, des genoux et des chevilles pour retrouver la position initiale. C’est le temps de l’expiration.
Pour aider au placement et à la remontée, le regard doit rester orienté vers le haut, donc la nuque en légère extension. Les appuis (les pieds) ne décollent jamais du sol, ils y sont ancrés.

Homme puissant au squat
Homme puissant au squat

Le squat est complet

Les articulations sont toutes en action pendant ce mouvement. La coxo fémorale ou la hanche, le genou et la cheville sont les principales articulations mises en jeu pour le squat. Les articulations de toute la colonne vertébrale, des pieds et des mains sont aussi sollicitées. La ceinture scapulaire (l’épaule), le coude et le poignet sont mobilisés si une barre est posée sur les épaules ou les clavicules.

Les muscles sollicités logiquement par le placement et la mobilisation du corps sont nombreux. Les principaux sont les fessiers, les quadriceps, les ischios et les adducteurs. Mais les abdominaux, les muscles de la région lombaire, ceux – profonds – du dos et tous ceux qui ont un rôle stabilisateur sont également fortement sollicités. Bien sûr, les muscles des jambes (mollets et droits antérieurs), ceux de la ceinture scapulaire, des bras et avant bras, des pieds et des mains travaillent.

Le système cardio respiratoire est au top pendant l’exécution. Cet exercice demande un effort plus ou moins intense en fonction des charges déplacées, du nombre de répétitions et de séries effectuées, de la durée plus ou moins longues des temps de repos entre les séries et de l’amplitude du geste : ¼, ½ ou squat complet ce n’est pas la même chose ! La pression sanguine est importante, votre petit cœur et vos poumons doivent faire un gros boulot pour faire circuler la masse sanguine vers les gros muscles au travail. Les fessiers sont les muscles les plus puissants du corps. Les mobiliser entièrement demande une participation intense du système.

La dépense calorique est proportionnelle à l’effort fourni. Le squat est un mouvement qui demande de l’énergie surtout s’il est  associé à une belle intensité. La graisse est une source d’énergie. Si vous vous entraînez sérieusement, le squat vous permettra de brûler des calories, d’utiliser vos lipides de réserve.

Image Credits: Facebook Fitness Girls, vimeo.com, Binyamin Mellish CCO Licence